Partenaires

Logo du CNRS
Logo de l'Université de Strasbourg
Logo faculté de Pharmacie


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Équipes > Équipe "Chimie et Neurobiologie Moléculaire"

Thématiques

Thèmes de recherche développés :

  • Le groupe de Neurobiologie Moléculaire, dirigé par Thomas Grutter, s’intéresse aux relations structure-fonction des récepteurs canaux ou "ligand-gated ion channels". Ces récepteurs sont des protéines oligomériques transmembranaires qui possèdent un canal ionique central. La liaison du neuroméditeur dans son site de liaison entraîne un changement de conformation du récepteur provoquant l’ouverture rapide du canal ionique. Nous nous intéressons particulièrement à une nouvelle classe de récepteurs canaux : les récepteurs purinérgiques de type P2X. Bien que des structures cristallographiques soient résolues, le mode de fonctionnement moléculaire de ces récepteurs reste encore assez énigmatique. Nos projets de recherche sont les suivants :
    - Ingénierie de récepteurs dont l’activité sera contrôlée par la lumière.
    - Élucidation des mécanismes moléculaires des changements conformationnels (transitions allostériques) du récepteur (mesures spectroscopiques de fluorescence, enregistrements de canaux uniques).
  • Le groupe de Chimie Bioorganique, dirigé par Alexandre Specht, développe des outils chimiques pour la photo-régulation d’activités biologiques et la détection de molécules uniques. Deux stratégies peuvent être envisagées afin de photo-réguler une activité biologique :
    - Soit l’utilisation d’une réaction de photo-isomérisation permettant de photo-réguler une interaction ligand-récepteur.
    - Soit l’utilisation d’une réaction de photo-clivage permettant de libérer de façon contrôlée un effecteur biologique sous l’action de la lumière. Dans ce contexte, le groupe de Chimie Bioorganique développe des sondes optogénétiques originales pour l’étude de récepteurs canaux et des groupements photolabiles orthogonaux sensibles aux irradiations bi-photoniques. L’utilisation d’une réaction de photo-clivage est un concept pour lequel le principale enjeu scientifique actuel réside dans l’utilisation d’une excitation à 2-photon. Ce type d’excitations permet de palier au problème de résolution spatiale qu’engendre l’utilisation classique d’une excitation mono-photonique lors de la photolyse et permet de plus, d’envisager une utilisation sur des tissus ou des organismes vivant du faite d’une plus grande pénétration tissulaire. Fort de nos récents résultats dans le développement de groupements photolabiles efficaces en « two-photo uncaging ». Nous travaillons actuellement à l’utilisation d’activations bi-photoniques orthogonales pour le relargage contrôlé et sélectif de neurotransmetteurs, d’inducteurs d’expression de gènes et nous appliquons ce concept à la chimie des matériaux. Enfin le groupe de Chimie Bioorganique développe des sondes fluorescentes pour la détection de molécules uniques et pour les nouvelles microscopies.