Partenaires

Logo du CNRS
Logo de l'Université de Strasbourg
Logo faculté de Pharmacie


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Équipes > Équipe "Biovectorologie"

Présentation

L’objectif général de l’équipe de Biovectorologie est de développer de nouveaux systèmes de délivrance de principes actifs en utilisant les techniques de vectorisation modernes (implants résorbable, liposomes, nanocapsules, polymères, nanotubes, émulsions,…). L’équipe de Biovectorologie s’appuie sur un savoir-faire pluridisciplinaire. Elle est composée de chimistes, de pharmaciens galéniques, de biochimistes, d’immunologistes et de toxicologues. Ces compétences multiples permettent de couvrir la totalité du développement d’un médicament de sa conception chimique à son évaluation biologique en passant par sa mise en forme galénique.

VACCINS SYNTHETIQUES L’objectif de ce projet est de développer des vaccins synthétiques prophylactiques ou thérapeutiques dirigés contre une bactérie, un virus ou une tumeur. Ce projet est basé sur l’utilisation de systèmes nanoparticulaires, notamment de liposomes, comme vecteurs des éléments indispensables à l’induction d’une réponse immunitaire forte et spécifique. Nous développons différentes techniques de chimie de bioconjugaison de ces éléments au vecteur. Nous réalisons la synthèse (adjuvants et molécules de ciblage), la mise au point, la caractérisation et l’évaluation in vitro et in vivo des différents vecteurs nanoparticulaires formulés

CHIMIE DES POLYMERES / BIOMATERIAUX Nous utilisons toutes les techniques de bioconjugaison pour modifier chimiquement différents polymères d’intérêts biologiques (polylysine, polyglutamique acide, chitosane, hyaluronane…). Ces polymères seront utilisés pour construire des films de polyélectrolytes auto-assemblés (par la technique de "layer-by-layer") qui vont permettre par simple recouvrement, la modification de surfaces de biomatériaux (prothèses de types ostéo-articulaires, dentaires, vaisseaux artificiels…), ceci afin de leur conférer des propriétés nouvelles. Une nouvelle technique de fabrication de biomatériaux ultracentrifugés en présence de sel à base de polymères naturels est en cours d’étude. Les premiers résultats sont extrêmement prometteurs tant du point de vue mécanique, physico-chimique ou toxicologique. Ces nouveaux biomatériaux pourront être utilisés comme agent de délivrance de principes actifs sous forme d’implant, de microparticules et même de nanoparticules.

TOXICOCINETIQUE ET TOXICO-DYNAMIQUE DES NANOPARTICULES MANUFACTUREES Les effets nocifs des particules ultrafines associées à la pollution atmosphérique, largement décrits au cours de dernières années, font craindre des effets indésirables des nanoparticules manufacturées sur la santé. Nos recherches ont pour objectif de contribuer à l’élaboration de nanoparticules optimisées en termes de toxicité. Notre expérience en expérimentation animale est mise à profit pour étudier la biodistribution des nanoparticules marquées chez la souris. Ces études de biodistribution sont associées à une évaluation de la toxicité (mortalité, biochimie clinique des principaux organes, activité immunomodulatrice ou immunogène).

Contact : Dr. Benoît Frisch Tél : +33 (0)3 68 85 41 68 email : frisch@unistra.fr Secrétariat : email : nathalie.hammerschmitt@unistra.fr Tél : +33 (0)3 68 85 41 67 Fax : +33 (0)3 68 85 43 67 Laboratoire de Conception et Application de Molécules Bioactives 
 Équipe de Biovectorologie,
 UMR 7199 CNRS/Université de Strasbourg 
 Faculté de Pharmacie 
 74 route du Rhin, 67401 Illkirch Cedex – France